Publié par le Mai 31, 2015 dans Xavier voyage | 0 commentaires

Le soleil levant, jour 8 – Chaud dans le sauna

Le soleil levant, jour 8 – Chaud dans le sauna

Je rentre donc à l’hôtel par le métro…

Je monte directement au 37ème étage, pour me désaltérer à l’executive lounge…

Il y a peu de monde, le calme me fait du bien!

Je descendrai ensuite à la chambre… Me déshabiller, prendre une douche… Enfiler mon maillot de bain, enfiler le peignoir et me diriger vers le 5ème étage pour un moment piscine…

Deux couloirs dans la piscine ainsi divisée en deux! Un couloir pour jouer, le couloir intitulé « play » et un couloir pour nager, intitulé « swim ».

Vous voyez Laurent Nathalie… Avec vous, chacun aurait un couloir pour lui tout seul!

Je me poserai un moment sur le relax, à profiter du calme… Réfléchir à l’après-midi dans Tokyo vu que le temps ne me permettra pas de faire ce que je veux.

Le palais impérial est fermé le vendredi apparement, et vu que la pluie tombe de plus en plus, je change de programme!

Je decide que je retournerai dans cette petite rue où se tient le marché. J’irai acheter des petits trucs, en espérant ne pas avoir trop de challenges avec la valise. J’aimerais ensuite aller voir cette presqu’île près de Tokyo…

Ok… Encore un petit moment relax dans le sauna. Pour cela, il faut se rendre dans les vestiaires. Il y a donc un sauna dans le vestiaire hommes, et un autre dans le vestiaire femmes.

J’ai ri! A la réception de l’espace sportif, on me signale que le sauna se pratique nu, et non avc maillot! Evidement, c’est ainsi que le sauna se pratique… Je lui répond en riant: « je sais, je ne suis pas Français » 🙂

On reçoit une clé afin de poser ses affaires dans un vestiaire fermé à clé.

Je prends l’essaie de bain, et me dirige vers l’espace sauna. Il y a un jacuzzi, un bain froid et la porte du sauna.

Je me dirige vers le sauna, ouvre la porte pour m’assoir sur mon essuie de bain posé sur le banc.

Un Japonais est assis en face de moi, je profite de la chaleur pour suer.

Après 5 minutes, entrent un autre Japonais et un Américain.

Je continue de suer… La sauna est très chaud avec un haut niveau d’humidité. Cela fait un bien fou, je sens mes pores exprimer tout le stress de ces derniers jours.

Mais voilà… Je vais encore suer un peu plus, mais pas à cause de la chaleur!

Les

Japonais parlent entre eux dans leur langue maternelle… Ils rient… Je ne comprends rien…

Enfin, le Japonais à côté de moi me tape sur l’épaule. Je me tourne vers lui… Et il me lance: « nice body! »

Oufti… Là… J’avoue que la chaleur seule n’explique pas la raison pourquoi je sue encore plus…

L’Americain me regarde… Je le regarde… Le Japonais se tourne alors vers l’Americain et lui dit: « Nice body »

Écoutez… Je suis peut être téméraire, mais je dois aussi penser à protéger mes « arrières » 🙂

L’Americain et moi-même nous lèverons… Nous sortirons du sauna… J’y suis depuis 15 minutes, c’est assez…

J’irai m’en remettre dans le jacuzzi… Un jacuzzi bouillant! Le thermomètre indique une température de 47° !!!

Je ne resterai pas plus de 10 minutes, j’en sortirai rouge comme un écrevisse…

 

Il est temps d’aller m’habiller pour partir. J’irai de nouveau à pied vers la gare. Je connais maintenant le quartier…

En marchant, je remarque un élément du paysage qui me fait penser à ma belle…

Coucou ma belle… Je pense à toi… Tu me manques ici au pays du soleil levant…

Un peu plus loin, le camion coca cola… Version Japonaise mesdames du livreur…

Arrivé proche de la rue du marché, je remarque encore un petit temple… Tokyo en est rempli!

De nombreux endroits dans la ville où prier…

Pour ma belle, tu remarqueras qu’ils ont aussi des lions… Comme en Chine…

Je commence alors à arpenter la rue… A regarder les échoppes…

Mais c’est mon problème est le suivant… En marchant au milieu des échoppes ou des magasins, je pense toujours: « hum… Non pas ça, je trouverai mieux plus tard… ». Mais quand on ne reste pas longtemps dans une ville, avec peu de moments libres… On risque de finir les mains vides…

Je pensais voir des supporters Hollandais à un moment…

… Mais ce sont des moines…

 

Je finirai par trouver mon bonheur dans les échoppes.

Je trouverai aussi quelque chose pour ma belle…

J’ai longtemps chercher… Un truc spécial pour elle… Je devrai choisir la couleur… Je prendrai vert, couleur qui me semble lui correspondre…

J’ai longtemps hésité avec le bleu… Mais au vu de mon retour, j’aurais peut être du prendre le bleu… Ou mieux, prendre les deux couleurs…

Je profiterai d’un café Japonnais qui sert des bières, et qui est justement en mode Happy Hours… Donc à moitié prix… Pour entrer…

Vous le voyez, de nombreuses bieres pression…

Je porte mon premier choix sur une blonde, qui est très bonne…

Je tenterai une brune… Mais voilà, je sens que cette contient bien plus d’alcool… Je soupçonne d’ailleurs que de l’alcool est rajouté à la bière, un peu comme en Allemagne.

Je ne la finirai pas, elle ne me goûte pas.

Je connais de nouveau ce double sentiment… D’un côté, envie de revoir la famille à la maison, d’un autre côté envie d’encore plus voir de Tokyo… Ce sont les dernières heures…

Je monte dans le métro pour ma dernière visite…

Une envie… Même si le temps est à la pluie, avec du vent… J’ai envie de prendre le métro vers la presqu’île d’Odaiba !

Je laisse donc Tokyo derrière moi, je peux remarquer un immense viaduc!

Après un voyage de plus d’une demi-heure, je me trouve donc à un endroit d’où je peux voir Tokyo depuis l’autre côté…

Un peu comme Anvers depuis Linkeroever…

Ici aussi, en sortant du métro… Des bâtiments très modernes…

En me tournant, je peux donc remarquer que l’expression qui dit que les Japonnais copient tout, n’est pas fausse… Loin de là…

Regardez ce que je peux admirer:

Je regrette évidement qu’il pleuve… Je ne peux pas prendre de belles photos avec des longs temps d’exposition…

On peut aussi admirer un immense viaduc! Avec de nombreux bateaux qui doivent probablement relier Tokyo à la presqu’île…

Malgré la pluie, je reste dehors à admirer la vue depuis cet endroit…

Je pense que cet endroit doit être magnifique en journée par beau temps!

Bon Dieu que je râle d’avoir de la pluie pour cette dernière journée!

Il est temps de manger, je me vengerai sur des homards!

Un restaurant de homard! Entrons!

Le serveur choisit les homards qui vont eux aussi aller passer un peu de temps dans un jacuzzi bouillant!

Un chouette restaurant où vous pouvez manger devant une vitre qui vous donne cette superbe vue sur Tokyo…

Mais la pluie gâche tout! Cependant, la vue par beau temps être agréable…

Une delicieuse assiette!

Je prendrai le temps de profiter un peu de la soirée, avec le délicieux von blanc… C’est la dernière soirée nom d’un chien! Allez, nom d’un homard!

Mais je ne vais pas risquer de rater mon avion… On ne sais jamais, je n’ai pas pris la peine de vérifier l’heure du dernier métro… Il ne s’agirait pas d’être bloqué sur cette île et rater l’avion… Je ne sais pas comment j’expliquerais cela à la maison et au boulot!

 

Retour vers Tokyo!

En arrivant à la station de métro qui relie Tokyo à la presqu’île, je vois une file devant un marchant de pâtisserie. Un genre de pâte à chou remplie deux dont blanc ou vert…

Je me placerai dans la file! J’ai une « envie »…

D’ailleurs, je n’ai pas pris de dessert au restaurant 🙂

Délicieux!

 

Allez… Retour hôtel, il est 22:50! Juste à temps pour un meeting à 23:00 que je ferai depuis la chambre…

Ensuite… Ce sera une « partie » de plaisir…

J’essaierai de relever le challenge de la valise!

Je prépare mes vêtement pour le lendemain… J’essaie de remplir la valise…

Il est vite évident que je ne pourrai pas tout y mettre et la fermer!

Je decide de sortir mon sac à dos qui m’aura accompagné durant va semaine à Tokyo pour les visites.

A chaque fois je me fais la même reflexion! Il ne faut jamais avoir la valise trop chargée pour le départ, car cela promet bien du plaisir pour le retour!

La preuve en est encore faite!

Après plusieurs tentative… En m’asseyant sur la valise, elle se ferme! Ouf… Je ne l’ouvrirai plus!

Je peux alors me mettre au lit… Il est passé minuit…

Je règle le réveil sur 5:00 car je dois prendre le bus pour l’aéroport à 6:20!

Je lirai un peu… Mais au moment où je me dis qu’il serait temps de fermer la lumière et mes yeux, la terre se met de nouveau à trembler…

La chambre tremble… Les murs tremblent…

Cela ne dure pas longtemps…

Je me dis d’ailleurs que si le Japon n’avait pas reçu le nom de pays au soleil levant, nous aurions pu l’appeler Orangina! Ca secoue!

Allez… Voilà mon voyage au Japon terminé… Il est temps de fermer les yeux une dernière fois dzns ce lit…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d blogueurs aiment cette page :